Conclusion d'un pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle

                 artistes-musiciens-44-1.gif     laissez-vous berçer !

Voilà ! avec sérieux :  

Nous avons essayé de vous faire partager notre aventure du chemin, qui, vous donnera peut être envie de partir sur les pas de Saint-Jacques de Compostelle. Mais n'oubliez pas ! ce n'est pas une randonnée, mais une expédition...

Ce chemin est une formidable aventure où vous en sortez grandi, si vous acceptez de le vivre ainsi. C’est pour cela que la préparation est très importante, au niveau de l’entraînement physique, de l’organisation matérielle, de la démarche intellectuelle et spirituelle, afin d’appréciez pleinement tout ce ferez et vivrez comme des évidences... qui conduisent à découvrir cette providence bien réelle et magique.

Cela a été un immense bonheur, des instants de joie, des sensations de plénitude de marcher seul, puis à deux dans un autre objectif, et enfin à plusieurs. Sur le chemin tout retenti d’une dimension différente, l’écoute de soi et des autres, la communication envers autrui, la compréhension mutuelle, le non-jugement et la tolérance, le regard et la compassion, l’entraide et l’ouverture, la confiance reçue et accordée. Chaque pas, chaque paysage, chaque rencontre développe un bien-être, un équilibre intérieur pour relativiser et apprécier son passé afin de donner du sens à sa vie et construire son futur.

Tout ceci au sein d’un environnement "protégé" en marge de la vie habituelle, de ses joies, de ses peines et de ses contraintes, à travers un chemin difficile mais magnifique de simplicité, d’honnêteté ou les faux-semblants et les apparats de comportement en société s’effacent. C’est l’effet miraculeux du chemin qui vous dépouille et vous met à nu pour se retrouver seul ou en couple, pour redécouvrir la vraie vie et son harmonie.

On ne ressort pas indemne d'une telle aventure... et il est difficile de redescendre sur terre, car le chemin qui vous a tout offert, vous incitera déjà à repartir vers d’autres aventures. Aussi, si vous partez sur les "routes" avec sac à dos, je vous conseillerais de marcher au moins trois semaines pour apprécier ces moments privilégiés, comprendre et vivre l’esprit du chemin. Vous découvrirai, alors, que votre esprit, votre coeur et votre regard sur la vie ne sera plus jamais le même. Aujourd'hui nous vivons l'après chemin, car c'est un autre chemin qui commence .........

 Mais ! avec humour :et      ont...

  • Parcouru 1650 km avec 100 km de variantes et 250 km d’entrainement, 
  • Vu 800 villages et traversé 500 ponts,
  • Surmonté la fatigue, les coups de pompes, le soleil et les incertitudes,
  • Vu 71 couchés de soleil et lavé 35 fois la même chemise,
  • 55 nuits sur un matelas, 11 lits de camp et 5 fois au sol,
  • 45 siestes dont 5 sous un porche, 5 au bord d’une rivière et 2 sur un banc
  • 100 café, environ 100 bières et 22 saucissons, 130 bananes, 80 paquets de cacahuètes et 38 Nuts
  • Racheté une paire de tong
  • Partagé une soixantaine de dîner,
  • Dis "ola, bon camino" ou "hello, bon chemin" 1322,5 fois.

 

                                                                  BON CHEMIN....

  

             "Lorsqu’on ne voit plus le chemin, en se retournant on peut voir celui déjà parcouru"

          

             Je dédicace ce chemin à mes enfants (Solenne, Aliénor, Constance

             et Thibault), ma famille, mes amis qui se reconnaîtront, mon frère Christophe

             (Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse) et Antony un ami de toujours.

             Enfin, mon amie qui m'a soutenu dans cette aventure.

17 votes. Moyenne 2.88 sur 5.

×